La fabuleuse histoire de l'Aurore Basket

 
C'était le 28 mai 1923, l'Abbé LEDAIN fondait L'AURORE. Et le 15 juin de cette même année, une insertion au journal officiel annonçait: Une association ayant pour titre « L'AURORE », société de préparation militaire, gymnastique, sport, musique, théâtre et cinéma est créée à HUSSIGNY-GODBRANGE.
 
Vers 1925, une troupe de scouts voyait également le jour. Si toutes ces formations fonctionnaient à merveille, c'est la section gymnastique qui devait donner le plus de satisfactions. Adultes et pupilles formèrent en peu de temps une société imposante qui allait porter haut les couleurs locales au quatre coins de la France et aussi à l'étranger.
 
Dès 1924, L'AURORE participait à tous les concours régionaux, nationaux et internationaux de gymnastique. Parmi eux, ceux de NANCY, PARIS, SAINT LÔ, ALGER en 1930, BRUXELLE et LUGANO en Suisse.
Le concours régional du 2 septembre 1929 qui se déroulait dans la localité, en dépit des années resta longtemps gravé dans les mémoires de ceux qui y assistèrent. Jamais HUSSIGNY-GODBRANGE et le Pays Haut ne virent un tel déploiement de sportifs, ou rien ne manquait, pas même l'aviation et le cinéma, ce qui était très exceptionnel pour l'époque. Cependant, avec le départ de l'Abbé LEDAIN, les moyens financiers devinrent plus restreints et L'AURORE devait péricliter quelque peu. La gymnastique y perdit de nombreux adeptes. 
 
C'est alors, qu'en 1934, une poignée de jeunes mordus décidèrent de maintenir le flambeau et formèrent une section basket. Quelques rencontres s'étaient déjà déroulées dès la fin des années vingt. Sans soutien, sans argent, sans supporter, appuyés seulement par quelques bonnes volontés, les premiers basketteurs de HUSSIGNY-GODBRANGE réussirent à maintenir la société parmi les actifs patronages de Lorraine.
 
L'arrivée en 1937 de l'Abbé L'HUILLIER devait insuffler à L'AURORE un sang nouveau. Malgré les difficultés de l'heure, il encouragea, aida les équipes de basket et créa en 1938 une section de gymnastique féminine « le Rayon Sportif Féminin » qui, sous l'impulsion du compétant moniteur Marcel FORDOXEL allait rapidement prendre un bel essor. Hélas, la guerre devait interrompre ces efforts. De 1939 à 1945 en l'absence de son directeur et de nombreux membres, L'AURORE effectua bien quelques timides essais d'activités, mais ils furent voués à l'insuccès dès les premiers temps.
 
En 1945 dès le retour de captivité de l'Abbé L'HUILLIER, L'AURORE reprenait ses fonctions d'avant guerre. Lors de l'assemblée constitutive du 12 juillet 1945, le nouveau comité présidé par Monsieur Marcel FORDOXEL se promettait de redonner à L'AURORE la place qu'elle avait acquise avant le conflit mondial. Mais ce jour là, personne ne s'imaginait que le club au soleil levant était à la veille d'une formidable et glorieuse époque. Cette année 1945 vit l'avènement d'une équipe féminine de basket entraînée par Monsieur Hubert HEINEN. Malgré la valeur de ses filles, celle-ci devait disparaître en 1949 et il fallut attendre vingt et une longues années pour revoir du basket féminin dans la localité. Mais bien vite, les garçons de l'équipe première entraînée également par Monsieur Hubert HEINEN devaient démontrer rapidement leurs qualités en s'octroyant les titres de champion de Lorraine « Promotiond'honneur » en 1946 et de champion de Lorraine « Honneur » dès la saison suivante.
 
En 1947. Cette même année, lors d'une rencontre amicale, ils partageaient les points avec l'équipe nationale du GRAND DUCHE DU LUXEMBOURG, 24 à 24.
 
27 juin 1948, les festivités prévues pour la célébration du vingt cinquième anniversaire de la fondation de L'AURORE ne purent se dérouler normalement. Si le ciel s'était montré clément en matinée pour le défilé, un violent orage empêcha le déroulement normal du programme sportif au terrain municipal. Toutefois, le gymnaste André SCLINWEIN, sélectionné pour les jeux olympiques de LONDRES put tout de même donner un aperçu de sa valeur à la barre fixe.
Toujours en 1948, les gymnastes du RAYON SPORTIF FEMININ devaient se distinguer au concours inter-régional de METZ. Sur cinquante sociétés présentes, nos Filles se classaient secondes derrière ROSSELANGE, donc premières de Meurthe et Moselle.
Par ailleurs, les basketteurs entraînés par Monsieur Édouard WOJCIEKOWKI remportaient le titre de champion de Lorraine FSF (Championnat des patronages), titre qu'ils conserveront trois années consécutives. Ils se hisseront également à la  0deuxième place du championnat de Lorraine « Promotion d'excellence ».
 
En 1949, les gymnastes participaient au concours régional de TOUL, vingt sociétés étaient présentes, en catégorie excellence le premier prix d'honneur était décerné aux aînées de L'AURORE qui se classaient également premières de Meurthe et Moselle et le prix d'excellence fut attribué aux cadettes. Les seniors garçons en basket jouaient leur première finale de coupe de Lorraine et s'inclinaient 40 à 23 face à BATTAVILLE, équipe qu'ils retrouveront l'année suivante dans la même compétition, mais cette fois la victoire reviendra à HUSSIGNYGODBRANGE sur le score de 41 à 30.
 
En 1950, nos seniors masculins, étaient sacrés champions de Lorraine « Promotion d'excellence » et montaient en Excellence.
 
En 1951, c'est en lettre d'or qu'il faudrait écrire les chiffres de cette fabuleuse année sportive qui sera le pinacle de toute l'histoire du basket à L'AURORE, en attendant bien sûr d'autres exploits. Tout d'abord, les jeunes aussi, donnèrent de bonnes satisfactions, les juniors se classaient premiers de leur groupe en championnat de Meurthe et Moselle et participaient aux demi-finales de la coupe de Lorraine.Mais cette année là, l'équipe première allait conquérir le plus beau titre que L'AURORE n'ait jamais détenu, celui de « CHAMPION DE FRANCE FSF ».........
La finale se déroulait à TOURS et la victoire fut remportée de fort belle manière face à AGEN sur le score de 41 à 34. A ce propos, un journal agenais déclarait: « Les joueurs agenais accomplirent vaillamment leur devoir et s'inclinèrent honorablement devant une magnifique et athlétique formation dont la moyenne d'âge est de 22 ans et parmi laquelle brillent d'un très vif éclat WOJCIEKOWSKI, MARES et SLUSARZYK qui comptent parmi les meilleurs joueurs qu'il nous ait été donné d'applaudir durant cette compétition riche en excellents basketteurs ». Citons
également, BERTON, PEIFFER, TONELLO, KUNIKI, CISSE, CHADAY etKLIMECYK.
La qualité de ces joueurs n'était pas due au hasard, c'est au cours de longs entraînements sur le terrain du presbytère, aujourd'hui espace Bob MARLAY, et par tous les temps que, Édouard WOJCIEKOWSKI inculqua à ses jeunes coéquipiers son savoir qui fit sa renommée dans toute la Lorraine et bien au-delà. Le comité n'était pas en reste avec ces bons résultats, l'Abbé L'HUILLIER, René LIEFFRING président depuis 1947, le très célèbre secrétaire trésorier Roger INGLEBERT et beaucoup d'autres se donnèrent sans compter durant de longues années pour que leurs
protégés puissent pratiquer leur sport favori, le basket, dans la plus grande quiétude.
 
En 1952, après son glorieux titre, l'équipe fanion de L'AURORE opérait en excellence parmi l'élite du championnat de France FSF et rencontrait en quart de finale la célèbre équipe de VILLEURBANNE alors leader du championnat de France FFBB de national une (aujourd'hui Pro A) et dans laquelle évoluait plusieurs internationaux. A la stupeur de tous, nos vaillants basketteurs défendirent âprement leurs couleurs et ne s'inclinèrent que de 18 points, 55 à 37. 
Les juniors aussi se mettaient en valeur, ils s'octroyaient le titre de champion de Meurthe et Moselle et remportaient la coupe de Lorraine.
1953, encore une année millésimée, l'équipe première enlevait le titre de champion de Lorraine « Excellence » et les portes du championnat de France FFBB s'ouvraient alors à elle. La coupe de Lorraine était aussi, pour la seconde fois sa propriété au dépend de NEUVES MAISONS par 48 à 36.
Les juniors et les cadets étaient champions de leur groupe.
 
En 1954, départ de l'Abbé L'HUILLIER. En championnat de France FSF, dans le cadre des demi-finales, nouvel affrontement avec VILLEURBANNE et nouvelle et honorable défaite, 71 à 64.
En championnat de France FFBB une troisième place récompensera les seniors qui se classeront septième la saison suivante et retrouveront l'élite du championnat régional en excellence. Les gymnastes en cette année 1954 refaisaient surface et terminaient secondes au concours de NANCY derrière REHON.
 
En 1955, pendant que les basketteurs rangeaient leurs lauriers, les filles du RAYON SPORTIF FEMININ, entraînées par Mademoiselle Lysiane BOUDA remportaient le premier prix en catégorie « Excellence » au concours de REHON.
 
En 1959, après la disparition au fil des saisons d'une grande partie de ses composantes, seuls le basket et la gymnastique avaient résisté à l'usure du temps et après quelques années de disette, L'AURORE retrouvait un second souffle à la veille des années soixante.
L' Abbé BECKER comme ses prédécesseurs montrait tout son intérêt pour la cause du basket et y consacra tout son temps.
Les cadets allaient à nouveau ouvrir les portes du chemin de la gloire en remportant la coupe de Lorraine face au CO MESSIN, 33 à 26.
 
En 1960,  l'équipe A s'adjugeait la coupe du Pays Haut.
 
En 1961, les 10 et 11 juin, succès remarquable au concours de gymnastique féminin organisé à HUSSIGNY-GODBRANGE. La fête de nuit du samedi fut une réussite totale, le stade illuminée, la température douce, de brillants numéros présentés par les jeunes filles enthousiasmèrent une foule nombreuse. Le lendemain, HUSSIGNY-GODBRANGE connut encore une grande journée de sport, un moment contrariée par la pluie mais, le programme excessivement chargé put se dérouler suivant l'ordre et l'horaire prévus. 
 
En 1962, encore une très grande saison pour le basket, l'équipe première gagnait pour la troisième fois la coupe de Lorraine au dépend de AUBOUE, 73 à 57.
Elle était aussi championne de Lorraine « Excellence » et retrouvait le championnat national qu'elle quittera la saison suivante. En championnat FSF, battue par NANTES 64 à 74 elle sera privée d'une finale tant méritée.
 
Novembre 1962, inauguration de la salle des sports construite par la SOCIETE DES MINES DE GODBRANGE. Il faut dire qu'à cette époque aucune autre salle n'existait dans la région, pas même à LONGWY et VILLERUPT. Dans le challenge mis en place à cette occasion, en éliminatoires l'équipe première de L'AURORE se défaisait du cinq de L'US ARMY D'ETAIN, tandis que NILVANGE éliminait TUCQUEGNIEUX. La finale des perdants fut remportée par TUCQUEGNIEUX et celle des gagnants par NILVANGE.
 
En 1963, année de douleur et de tristesse pour la gymnastique. Au grand regret de tous, cette section qui avait donné la première à L'AURORE sa splendeur et sa gloire disparaissait. La charge de travail qui incombait à Mademoiselle BOUDA ne lui permettait plus d'assurer la direction de la section et l'entraînement des jeunes filles qu'elle assumait en grande partie seule.La situation des basketteurs n'était guère plus brillante, l'équipe majeure retrouvait le championnat de Lorraine « Promotion d'honneur ».
 
En 1967, l'équipe première terminait première de son groupe et montait en « Honneur » et lors de la finale de la coupe du Pays Haut elle ne s'inclinait que d'un tout petit point face à JOUDREVILLE 54 à 53.
 
En 1968, les benjamins enlevaient brillamment la coupe du Pays Haut contre SAINT CHARLES 12 à 9.
Avec le départ de quelques dirigeants et joueurs, L'AURORE sombrait quelque peu dans l'oubli.
 
En 1971, avec l'arrivée de Monsieur René MARCHAL qui remplaçait à la présidence du club Monsieur Pierre GILLET décédé prématurément et avec la venue de quelques jeunes au sein du comité, entre autres Robert LIEFFRING comme nouveau secrétaire, le basket osait sortir des sentiers battus où il s'était perdu. Le basket féminin renaissait de ses cendres avec deux équipes, une formée de minimes et l'autre de cadettes. Malheureusement, cette section ne durera que le temps d'un feu de paille et disparaîtra en 1975.
 
En 1972, l'équipe première, dans le cadre des barrages pour la montée en « Honneur » battait DIFFLOR NANCY 70 à 64 et pouvait s'approcher de l'élite régionale. C'est à cette époque que l'Abbé SARTORIO ne désirait plus s'associer aux destinés du club, L'AURORE quittait définitivement la Fédération Sportive de France, ne s'affiliait plus qu'à la Fédération Française de Basket Ball et devenait ainsi un club laïc comme tant d'autres.
 
En 1973, bien que le cinquantenaire de L'AURORE fut célébré dignement, il ne connut pourtant pas les fastes des fêtes d'antan. A cette occasion Monsieur René MARCHAL eut la bonne idée de renouer avec une tradition; il recréa la célèbre kermesse du « Fond de VILLERS». Si le lieu de son déroulement avait été légèrement déplacé, cependant et comme autrefois, elle suscita le même engouement auprès de la population. Hélas, vingt cinq ans plus tard, en 1998, cette manifestation devenue incontournable quand revenait le mois de juin, devait disparaître et se replier vers la salle des sports. Les moyens matériels à employer trop importants et la météo le plus souvent défavorable avaient fini par décourager un grand nombre de bénévoles.
 
En 1974, une section tennis voyait le jour et, malgré les compétences de son entraîneur Fernand GIACOMINI, celle-ci ne durera qu'une saison.
1975, L'AURORE entamait alors sa longue traversée du désert, bien que le nouveau président Alfred GRUSKA ait tenté avec l'aide précieuse de plusieurs membres de son comité de remettre le club sur la bonne voie au prix de nombreux efforts, la précarité ne faisait qu'empirer et l'état de la salle des sports n'était guère plus reluisant. Toutefois, malgré les difficultés du moment le basket avait un mérite,celui d'exister. Avec la démission du président GRUSKA, la morosité ne cessa de s'accentuer parmi les membres du comité, beaucoup parlaient de dissolution, de
mettre la clef sous la paillasson comme on dit et certaines mauvaises langues osaient associer le nom de L'AURORE à celui du crépuscule. En quelques mois le club se vidait d'une grande partie de ses effectifs et au terme des années soixante dix, l'on enregistrait plus que trente sept licences, joueurs et membres du comité confondus. La crise était très grave, la plus tragique que L'AURORE n'ait jamais connue.
 
Saison 1980/1981, une poignée de dirigeants qui croyait encore en l'avenir du basket à HUSSIGNY -GODBRANGE, se ressaisirent et se mirent aussitôt au travail. Parmi eux, les incontournables Jean et Colette SCHLIENGER, le trésorier Pierre BAUCHOT, la science du club Philippe STEFANELLI et son épouse Marie Paule, Claude MAYERUS, l'éternel Émile PEIFFER, la toujours dynamique Odette JACOT et son époux Émile, le Secrétaire Jean ARNOULD, le fraîchement élu Président Lucien BERTON. Avec quelques nouveaux membres venus épauler l'équipe
qui avait survécu au cataclysme, L'AURORE entama un redressement spectaculaire. En une saison, les effectifs passèrent de trente sept à quatre vingt onze licences et une équipe féminine retrouvait le chemin des paniers de basket, cette résurrection se concrétisa en 1982 avec la réfection de la salle des sports acquise par la municipalité. Dès lors, la machine était lancée, en 1983 l'équipe première, après avoir descendu tous les échelons des différents championnats était sacrée championne de Meurthe et Moselle Nord et retrouvait le championnat de Lorraine « Promotion d'honneur ».
L'arrivée à la présidence de Bernard BUDNIK en cette même année 1983 eut un effet stimulateur, la marche en avant repris de plus belle.
 
En 1991, après avoir flirté plusieurs fois avec la première place du classement, l'équipe A entraînée par Alain COLOMBO enlevait le titre de champion de Lorraine en « Promotion d'honneur » et se faisait éliminer en demi-finale de la coupe de Lorraine par le CO MESSIN.
 
En 1992, encore une saison réservée à la gloire, l'équipe première était sacrée championne de Lorraine « Honneur » , l'équipe B championne de Meurthe et Moselle et les cadets remportaient la coupe du Pays Haut.
 
En 1993, pour sa première saison en championnat de Lorraine « Promotion d'excellence », l'équipe fanion de L'AURORE faillit une nouvelle fois connaître la consécration, elle terminait à la seconde place derrière SARREBOURG. Au mois de mai, le soixante dixième anniversaire de L'AURORE fut fêté dignement , à cette occasion le COMITE DE BASKET BALL DE MEURTHE ET MOSELLE tint son assemblée générale dans nos murs. Au mois de septembre, Bernard BUDNIK pour raison de santé, cédait son siège de président à Guy UGOLINI, un ex footballeur.
Si l'équipe première redescendra en « Honneur » en 1997, les satisfactions viendront des équipes de jeunes pour lesquelles le comité de L'AURORE y avait investi une grande partie de son énergie, ce sont les filles qui se mettaient le plus souvent en valeur en participant à plusieurs finales du championnat de Meurthe et Moselle.
 
En 1994 c'était les poussines.
 
En 1995 les benjamines.
 
En 1996 à nouveau les poussines et pour terminer les benjamines.
 
En 1997, mais malheureusement aucunes de ces équipe ne seront sacrées. Par contre les poussines enlevaient la coupe du Pays Haut en 1997 et les poussins cette même épreuve en 1998.
 
Saison 2000/2001, après plusieurs décennies d'attente, une équipe de jeunes allait décrocher une nouvelle fois un titre. Après une saison exemplaire, les benjamines entraînées par Jean Luc SCHLIENGER remportaient haut la main le titre de championnes de Meurthe et Moselle. En finale, pour le titre régional, le tournoi éprouvant qui se déroulait à JOUDREVILLE, aura raison de leurs forces.
 
Saison 2001/2002, le comité explosait, un grand nombre de membres démissionnaient, Émile PEIFFER reprenait la direction des affaires, de nouvelles têtes arrivaient avec de nouvelles idées. Une section basket loisir apparaissait ainsi que d'autres manifestations mais, seule la traditionnelle kermesse de mai subsistait au passé. Les benjamines passées dans la catégorie minimes allaient à nouveau se distinguer en remportant le titre de champion de Meurthe et Moselle et donner un peu de lumière à la période sombre que traversait L'AURORE.
 
Saison 2008/2009, après soixante années passées à L'AURORE, Émile PEIFFER cédait sa place de président à Franck GAERTNER. Pour son départ et en reconnaissance de son dévouement pour la cause du basket, une magnifique fête était organisée en son honneur.
Durant plusieurs saisons, Franck GAERTNER, Jean Luc SCHLIENGER puis Saïd BELHACENE tentaient tant bien que mal de maintenir les seniors masculins en championnat de Lorraine, mais rien y fit, au terme de la saison.
 
2009/2010 cette équipe retrouvait le championnat départemental. Au cours de ces dernières années le comité mettait l'accent sur ses équipes de jeunes. En partageant leur savoir, les entraîneurs conduisaient plusieurs de nos gamines et gamins vers des sélections départementales et régionales.
 
Saison 2010/2011, sous la présidence de Sylvie SCHLIENGER, première dame élue à ce poste, c'était l'équipe seniors filles qui se mettait en évidence en terminant cinquième sur douze clubs engagés en championnat de Meurthe et Moselle . Elles étaient éliminées en demi final de la coupe de Meurthe et Moselle après avoir battu le SLUC NANCY en quart de final. Un nouveau comité, plus étoffé, constitué en majorité de filles issues de l'équipe seniors féminines émergeait des élections organisées lors de l'assemblée générale. Nicolas HIRN prenait en main les destinées du club en acceptant le poste de président.
 
Saison 2011/2012, bien que le comité soit composé de 16 membres élus, la bonne marche du club ne tenait qu'à la bonne volonté d'une poignée de bénévoles. Il devenait très difficile de trouver des volontaires pour tenir la table de marque, pour entraîner toutes les équipes, pour organiser les différentes manifestations génératrices de moyens financiers indispensables pour assurer la bonne tenue d'une saison.
Malgré ces tourments, nos équipes jeunes se distinguaient, en particulier, les Minimes garçons qui se classaient deuxième de leur groupe et l'équipe Mini Poussins mixte engrangeait un grand nombre de victoires au cours de la saison.
 
Saison 2012/2013: Pour la première fois depuis l'avènement du basket à HUSSIGNY-GODBRANGE, L'AURORE était orpheline de son équipe Seniors garçons. La vitrine du club reposait désormais sur les seules épaules des seniors féminines entraînées par Franck GAERTNER.
Avec un effectif de huit joueuses seulement, nos filles portaient haut les couleurs de L'AURORE en participant au quart de finale de la coupe LORRAINE, à la demi finale de la coupe de MEURTHE et MOSELLE, elles terminaient aussi le championnat de MOSELLE en troisième position après avoir longtemps flirté avec la première et la seconde place du classement.
 
Saison 2013/2014: Le comité confiait ses destinées à Grégory LECLERC, plus jeune Président élu à ce poste depuis l'avènement de la société en 1923. Entouré d'une équipe profondément rajeunie, le nouveau patron de l' AURORE déployait toute son énergie pour recréer une équipe Seniors masculins. Au prix de maintes tractations, c'était la renaissance, la balle orange retrouvait à nouveau les paniers d'un championnat seniors, celui de Moselle honneur. Redoutant une participation timide, nos garçons dirigés par Grégory LECLERC allaient créer la surprise en engrangeant succès sur succès. A deux journées de la fin du championnat, après la défaite d'AUDUN le TICHE qui partageait avec eux la première place, le titre tant convoité et inespéré de champion de MOSELLE leur revenait logiquement.Chez les Seniors filles, l'heure était au partenariat, une entente était réalisée avec LONGWY. Julien BORDONNE prenait les commandes de l'équipe qui n'allaient pas se faire attendre pour imposer son statut de favori, le feu allait parler, les adversaires tombaient les uns après les autres. Meilleur attaque, meilleure défense,
l'entente était sacrée championne de Moselle sans connaître la moindre défaite. Sur le plan extra sportif, le comité n'avait rien à envier à ses prédécesseurs, en référence, la formidable réussite de la nuit de la Saint Sylvestre 2013, une organisation digne des grands palaces, de la classe tout simplement.
 
Saison 2014/2015 : Morne saison pour les seniors masculins qui évoluaient en championnat Excellence Moselle, trois entraîneurs se seront épuisaient à diriger l'équipe qui toutefois évitait la relégation in-extrémiste. Les seniors Filles après une première phase de championnat mitigée, se retrouvait dans la seconde en s'octroyant la deuxième place du classement. Encore timide le basket chez les jeunes a bien du mal à sortir de sa coquille.Soucieux de redresser la barre à l' AURORE , le président de l' Office Municipal des sports, Louis BERTON prenait à bras le corps la sauvegarde du club en acceptant le titre de Président.
Voilà l'histoire de plusieurs saisons qui ont égrainé le temps qui passe, avec des périodes fastes et des moments de disette. Beaucoup de femmes et d'hommes auront apporté leur pierre à la construction de l'édifice ou à sa consolidation, que tous ces bienfaiteurs soient ici remerciés. Il aurait été fastidieux de les nommer toutes et tous dans ce récit et surtout impossible de ne pas en oublier.
Aujourd'hui, les temps ont bien changé, notre sport s'est largement américanisé, un retour vers ses origines. Désormais, tous les regards sont tournés du coté du championnat NBA, nos entraîneurs sont devenus des coach, le rythme des quarts temps est commandé par le son du buzzer, les terrains de basket de plein air se nomment désormais City stade, le double pas a pour nom layup, je ne m'attarderai pas
plus longtemps sur ce phénomène de mode qui doit faire rougir de colère les amoureux de la langue de Molière.
Plus grave, le bénévolat ne fait plus recette, nous vivons dans un monde qui ne se complaît que dans la consommation alors, devant cette situation il est bien difficile de trouver son monde pour gérer les affaires du club.
Avec un effectif jeunes en hausse et un comité fortement rajeuni et qui manque fortement de bras, l'avenir du club semble moins incertain que les saisons passées.
Après toutes ces années, les destinés de L'AURORE appartiennent maintenant à tous les bénévoles qui conjuguent son histoire au présent et à celles et ceux que l'on retrouvera dans le futur pour maintenir le flambeau, pour que chaque jeune fille, chaque jeune garçon puisse continuer à pratiquer son sport favori « LE BASKET », génération après génération, cela jusqu'au centenaire de la fondation et bien au delà on l'espère, afin que toute cette jeunesse comme leurs aînés l'on fait par le passé, ajoute de nouveaux exploits à la FABULEUSE HISTOIRE DE L'AURORE.

A tous les bénévoles d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
 
Jean ARNOULD
 

Aurore Basket

Hussigny - Godbrange

Mairie de Hussigny
54 590 Hussigny-Godbrange

(+33) 03 82 44 40 16

secretariat@aurore-basket-hussigny.fr

Suivez nous !